Translate

lundi 21 janvier 2013

Par ton regard



Par ton regard
de doute
de vie
et
d’appréhension
 
Par la peur
qui m’étreint
par cette incertitude
d’être
 
Et nos yeux
qui
se croisent
 
Par tes pupilles
ouvertes
à l’affut
et les
miennes
qui se
soulèvent
lourdes
de ne vouloir
plus
entendre
 
Par ce souffle
qui renaît
en nos deux
timidités
 
par cette vie
soudain
s'offrant
à
nos oreilles

tendues
 
par
cette écoute
profonde
de ce qui
se
murmure
 
par
ton
regard
ouvert
 
et
mes mains
offertes
 
par ce que
chacun
entendra
de
ce
qui
nous
est

donné




12 commentaires:

  1. Mes mots n'arrivent pas à se dire, antagonisme des émotions, mais la tendresse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ces instants que nous vivons sont grâce à toi !

      Supprimer
  2. L'âme se réjouit de ce partage entre deux êtres si proches et si différents aussi! Merci Anne! Amicalement. Christiane

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est un langage qui n'a aucune frontière, celui de la brindille. J'espère ne lui être jamais infidèle. Merci à toi, Christiane. Belle soirée

      Supprimer
  3. il faut sans cesse rester à l'écoute

    RépondreSupprimer
  4. L'intensité du ressenti fait vibrer l'âme. Magnifique.Douce soirée Anne

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une rencontre, Andrée, la rencontre profonde de deux petits êtres. Belle soirée à toi

      Supprimer